Le nouveau gouvernement de centre droit évoque une allocation de base pour tous les citoyens. Si son montant atteint les 1000 euros mensuels, le travail deviendrait alors «un choix de vie».

FINLANDE

Finlande en rouge

Certains hésitent devant cette révolution culturelle. Le nouveau Premier ministre Juha Sipilä, n'a pas encore donné les détails de ce projet de loi annoncé au Parlement, mais dans les grandes lignes, tous les citoyens finlandais, quel que soit leur âge ou leur situation sociale, auraient le droit à un revenu de base garanti.
Ce revenu universel, versé sans contrepartie, serait en principe suffisant pour vivre modestement. Défendu par une grande partie des volontés politiques finlandaises, ce projet impose une réflexion pragmatique sur la hauteur du montant. Un RSA amélioré de 500 euros s'avère une proposition légitime pour les uns, les libéraux, soutenant le député Bjorn Wahlroos, souhaitent un revenu compris entre 850 et 1000 euros par mois, afin d'éliminer la pauvreté.

Dans un premier temps, il serait introduit dans les régions confrontées à un taux de chômage élevé précise le Premier ministre. Malgré la richesse du pays, le chômage dans ces régions dépasse les 9% de la population.

Consulter les détails de cet article sur: http://geopolis.francetvinfo.fr/la-finlande-prete-a-experimenter-la-fin-du-travail-71493